Le saviez-vous ?


Depuis 1950 l’INRA (institut national de recherche agronomique) entretient un conservatoire de cépages à disposition des professionnels et des chercheurs.

C'est à Marseillan plage et à Sète que l'INRA s'est implanté à cause de son sol sablonneux, peu propice aux maladies de la vigne 

Depuis 60 ans le domaine de Vassal (tel est son nom) accueille des dons provenant de jardins botaniques, d’écoles d'agriculture, de collections privées françaises ou étrangères, de particuliers.

Chaque cépage est identifié par une plaque indiquant son nom, sa parcelle en 5 exemplaires.

Ici, 2569 cépages sont réunis, ainsi que 720 hybrides nés de croisements soit 1700 plants.

Le climat de la région permet au conservatoire de faire pousser presque toutes les variétés.

Quatre agents sur une équipe de 20 personnes sont dévolus à l'entretien des collections.

Vassal dispose de son hôpital où 5%des cépages se remettent sur pied.

Conservatoire vivant le domaine fournit une précieuse ressource génétique aux chercheurs qui travaillent à l'amélioration qualitative et œnologique des variétés et à leur protection contre les maladies.

Inlassablement des spécialistes croisent des variétés et les font pousser à Vassal. Ainsi de nouveaux cépages ont été élaborés, comme le Marselan. Conçu au domaine en 1961, il a dû franchir un long parcours d'obstacles avant d'obtenir son inscription au catalogue officiel des espèces et des variétés végétales en 1991  ce qui autorise sa commercialisation

Le conservatoire peut aussi exhumer des cépages délaissés. Aujourd’hui certains vignobles font marche arrière et cherchent à retrouver la typicité de leur région. Ainsi les viticulteurs de Gaillac(Tarn) ont récupéré des greffons de prune lard devenus rares sur leur vignoble.

Malheureusement Vassal se prépare à transférer sa précieuse collection dans une autre unité de l'INRA, à Gruissan prés de Narbonne car à Marseillan la mer gagne inexorablement du terrain et la vigne subit des remontées salines. Mais Blaise Genna le directeur de l'unité nous rassure «  La précieuse collection ne sera déménagée que lorsque tout aura été dédoublé. »

Source Frédéric Kaprita « ça m'intéresse » Novembre 2014

Marie-Hélène JUBAULT